s'abonner: Articles | Commentaires

L’été s’en est allé

Commentaires fermés sur L’été s’en est allé

Un vrai été sportif. Un été pendant lequel à Rosny, les réhabilitations des équipements sportifs battaient leur plein afin que ces derniers soient disponibles dés la rentrée, où les enfants s’initiaient au triathlon sur le parking de la mairie ou nageaient dans la piscine de Rosny plage. (Piscine dérobée depuis par de très courageux personnages ….). Un été où de soi-disant vedettes et exemples de la jeunesse refusaient de descendre d’un bus avec comme leitmotiv la solidarité collective. Un été ou d’autres athlètes récoltaient médailles après médailles dans une piscine, sur une piste d’athlétisme ou sur un bassin d’aviron. Et le tout dans la joie et la bonne humeur communicative.

Comment peut-il exister une telle différence de comportement entre ces sportifs ? Une des raisons principales est que les premiers ont pratiqué l’un des « sports » favoris des Français qui n’était pas la solidarité collective mais l’excuse collective, « Sport » très pratiqué dans la politique, très majoritairement par les élus de gauche. Alors qu’au sommet de l’Etat nous avons enfin un Président qui assume ses idées et ses décisions sans se réfugier derrière des excuses de bacs à sable, les élus de gauche et les syndicalistes de même bord (pléonasme) crient au loup à la moindre réforme « Nous défendons nos acquis ». Une vraie excuse collective, pour défendre leurs prés carrés, certains s’appuient sur les combats de nos anciens. Quelle mauvaise foi !

Quel rapport me direz-vous entre le sport, Rosny et cette politique ? Tout simplement parce que nos athlètes et nageurs ont eux pratiqué l’ambition collective. Une ambition collective caractéristique de l’équipe municipale depuis 27 ans. Qui grâce à ça a réussi à faire de Rosny ce que cette ville est devenue. Une ambition collective caractéristique de l’équipe URAM. Une ambition collective caractéristique de tous ces Rosnéens bénévoles qui font vivre les presque 300 associations de notre cité. Une ambition collective caractéristique de tous les Rosnéens qui savent se retrouver dans les bons (fête, événements économiques, sportifs, culturels…) et les moins bons moments (pour la disparition de leur maire). Alors si vous entendez « c’est la faute de tout le monde… » : impossible d’entendre cette phrase car NOUS SOMMES ROSNEENS.

Sur Facebook

commentaires

Les commentaires sont clos.