s'abonner: Articles | Commentaires

A propos des Roms…

Commentaires fermés sur A propos des Roms…

La polémique actuelle faite autour des Roms est malsaine, politicienne, mal venue et manipulatrice car elle ne se place toujours que d’un côté et masque volontairement la réalité des faits. Pour preuve les dernières déclarations de la commissaire à la justice et aux droits de l’homme de la commission de Bruxelles, Viviane Reding, injurieuses, calomnieuses et scandaleuses. Comment oser comparer la France de 2010 qui expulse des gens en situation irrégulière en leur donnant un pécule de retour dans leur pays, de 300 euros, avec ce qui s’est passé de barbare sous l’occupation nazi pendant la deuxième guerre mondiale ? La réalité des faits est tout autre, les Roms ont des pays d’origines, la Roumanie et la Bulgarie, pays qui ont touché des sommes importantes de l’Union Européenne afin de procéder à l’intégration de ces populations, intégration non mise en pratique par ces états avec toutes les conséquences humaines que cela comporte.

Peut-on humainement concevoir de laisser des gens en situation irrégulière vivre d’expédients, dans des conditions d’hygiène lamentables, dans une situation de précarité et d’insécurité patentes et permanentes pour eux mêmes et les riverains près desquels ils s’installent de façon illégale ? Qu’en pensent les riverains de l’avenue Jean Jaurès et de la gare de marchandise à Rosny qui ont eu à subir les inconvénients de cette cohabitation ? Pourquoi cet amalgame dans la presse avec les gens du voyage, qui sont français, et pour lesquels les communes construisent des infrastructures d’accueil, comme la loi le préconise. D’ailleurs Rosny-sous-Bois est à cet égard particulièrement exemplaire.

Quand la ville de Rosny et son Maire sont intervenus pour exiger le démantèlement du camp de Roms installé en violation de toutes les lois de la République sur son territoire, la gauche locale ne s’est quasiment pas manifestée pour crier haro sur cette décision mais quand la gauche nationale et politicienne monte au créneau, sa première secrétaire en tête, elle oublie de dire que à Saint-Etienne, première expulsion médiatisée, comme le relate le journal Libération, c’est sur plainte de la mairie socialiste, propriétaire du terrain, que fut prise la décision de justice, que quelques jours plus tard le coup de force sur Bordeaux , avec l’installation de 240 caravanes, est la conséquence de l’expulsion manu militari des Roms de la commune socialiste d’Anglet suite à une requête de son maire et pour finir, cerise sur le gâteau, chez Martine Aubry en personne, Présidente de la communauté urbaine de Lille, l’opinion publique découvre qu’elle à demandé et obtenu le démantèlement de plusieurs camps, dernière demande en date du 19 juillet 2010 avec expulsion le 16 août 2010. Martine Aubry, membre du gouvernement Jospin de 1997 à 2002 oublie aussi que ce gouvernement déclarait l 9 avril 1998 à l’Assemblée Nationale sa volonté de « combattre sans défaillance l’immigration clandestine et le travail irrégulier » et « dire à ceux qui ne peuvent être régularisés, qu’ils doivent repartir dans leur pays ; ils ont vocation à être reconduits à leur frontière. C’est simplement là, le respect du droit international et je dirais même du droit des gens (…) « je ne connais aucune formation politique sur ces bancs, qui ait préconisée l’entrée, sans règles, d’étrangers sur notre territoire, et qui ait voulu qu’aucun étranger en situation irrégulière ne puisse être reconduit dans son pays. Il serait d’ailleurs inconséquent politiquement et intellectuellement, d’adopter une telle politique. ». Toutes ces infos sont disponibles par Internet sur « AGORA VOX ».

Les paroles s’envolent mais les écrits restent et ceux la sont consignés aux registres de l’Assemblée Nationale et portent un sacré coup à l’image de la gauche la mettant, une fois de plus, en porte-à-faux et en flagrant délit de mensonge. La gauche expulserait donc par « respect du droit international » et le gouvernement actuel organiserait des « rafles » dignes d’un gouvernement fasciste, c’est ridicule, mensonger et politiquement incorrect, chacun appréciera en son âme et conscience. En tout cas Rosny, sans bruit, à su gérer ce problème dans l’intérêt de sa population et dans le respect des lois et de la personne humaine.

Sur Facebook

commentaires

Les commentaires sont clos.