s'abonner: Articles | Commentaires

Editorial du numéro de janvier 2010

Commentaires fermés sur Editorial du numéro de janvier 2010

Chers amis,

Il est de tradition en ce début d’année de souhaiter à toutes et à tous bonheur, santé – ont dit d’ailleurs bien volontiers avant tout la santé – projets pour les douze mois à venir, ce que je fais avec plaisir, et avec l’intime espoir que cela se puisse se réaliser pour chacun et chacune d’entre nous.

En relisant l’éditorial que j’avais écrit l’an dernier dans ce même journal, j’annonçais que 2009 serait difficile, notamment sur le plan économique ; je parlais également de la famine dans le Monde entier, des guerres continuelles au Moyen-Orient, du problème récurrent des SDF dans nos rues, et j’ai bien peur de me répéter pour 2010 qui aurait pu mieux commencer si le drame en Haïti n’était venu gâcher ce mois de janvier synonyme de bonnes résolutions mais aussi du souhait que notre vieille Terre tourne mieux rond. Les secours venus de tous les continents, dont bien sûr la France, pour venir en aide aux survivants de cet horrible drame, démontrent en tous cas qu’il existe une réelle solidarité internationale, ce qui doit, quand même, nous faire chaud au cœur.

A Rosny – sous -Bois , gageons que les mois qui viennent nous apportent de bonnes nouvelles, et sachez que les élus de ma majorité, anciens et nouveaux, tous réunis derrière l’URAM œuvrent sans relâche, avec l’appui des services municipaux, afin que les projets avancent, en matière économique, en matière de logement, de services à la population, que ce soit en matière d’éducation, d’aides aux personnes âgées, aux plus démunis, aux demandeurs d’emploi, aussi bien qu’en matière de culture, de sport et de toutes ces petites choses qui visent à améliorer notre quotidien à tous.

Même si il reste toujours des choses à améliorer, la grande majorité des Rosnéennes et des Rosnéens est fière de vivre sur ce territoire de l’Est parisien. La grande majorité sauf quelques irréductibles individus, dont, en premier, le leader de notre opposition municipale socialiste, qui d’ailleurs n’habite pas Rosny et n’y paye aucun impôt, tout en se permettant de critiquer tout sur tous les sujets.

Je citais en 2009 Vincent Auriol qui disait « qu’il serait souhaitable pour le bien commun que les oppositions ne fussent pas seulement de mécontentement ou de démolition mais de construction et d’apports d’idées à la majorité elle-même ». Et bien, pour terminer ce billet, permettez- moi cette fois-ci de citer le Général américain Georges S. Patton : « Quand on fait quelque chose, on provoque des critiques chez trois catégories de personnes :

  1. celles qui font la même chose ;
  2. celles qui font le contraire ;
  3. et surtout celles qui ne font rien. » Je vous laisse le soin de surligner le numéro dans lequel cet opposant se classe…

A toutes et à tous, excellente année 2010 !

Sur Facebook

commentaires

Les commentaires sont clos.