s'abonner: Articles | Commentaires

Bartolone garde nos sous pour sa com’

Commentaires fermés sur Bartolone garde nos sous pour sa com’

Claude Bartolone, le Président du Conseil Général de la Seine-Saint- Denis, utilise abusivement le mensuel du Département comme un organe de propagande dans lequel il n’a de cesse de critiquer le Gouvernement en particulier, et les élus de droite en général.

Mon collègue Jean-Michel Bluteau, conseiller général UMP de Villemomble, a relevé non sans ironie que le dit journal, tiré à 600 000 exemplaires avec un budget d’un million d’euros, n’était lu que par, seulement, 1% de la population du 93.

Imaginez un instant tous les projets utiles qui pourraient voir le jour avec tout cet argent (votre argent, chers contribuables !) pour vous et pour nos enfants.

Imaginez et préparez vos mouchoirs, car de cet argent vous n’en verrez pas la couleur, pas plus que vous ne pourrez profiter de tout l’argent que le département investit dans son autopromotion, et de celle de son médiatiquement et omniprésent président.

Nous avons tous vu les grands panneaux publicitaires vantant les actions du Conseil Général ; mais pour un euro investi dans un programme « utile », combien n’en seront-ils pas dépensés dans le même temps en frais de communication ? Rappelons que les finances de cette collectivité sont toutes sauf saines, toute cette pub n’est pas gratuite, et pèse donc très lourd sur le budget général. Et tout ça pour quoi , ou plutôt pour qui ? Pour Barto, et pour l’aider tel un Don Quichotte dans sa guerre fratricide avec les éléphantesques caciques du Parti Socialiste !

Et bien je refuse pour ma part que mon argent et votre argent servent les seuls intérêts d’un président de Département, et il nous faut dénoncer cette pratique inacceptable qui consiste à ce que nos impôts soient utilisés pour contrer systématiquement les actions du Gouvernement.

Oui, nous avons le pouvoir de changer les choses, vous avez le pouvoir d’obliger les instances du Département à s’occuper véritablement de vos problèmes, et de consacrer notre argent à des projets utiles. Soyez sûrs que je suis là, avec mes collègues du groupe Union pour la Seine-Saint-Denis, pour vous y aider.

Sur Facebook

commentaires

Les commentaires sont clos.