s'abonner: Articles | Commentaires

Déficit, impôts, chômage : la France s’enfonce dans le rouge

Commentaires fermés sur Déficit, impôts, chômage : la France s’enfonce dans le rouge

Le dérapage budgétaire de François Hollande continue et il ne semble pas être contrôlé. Quand l’Etat prend encore plus au Français mais sans relance, sans croissance, sans baisse du chômage.

Malgré le matraquage fiscal imposé par les premiers ministres successifs de François Hollande depuis mai 2012 qui équivalent à près de 50 milliards supplémentaires (heures supplémentaires, rabots du quotient familial, impositions des retraités, etc.).

Chaque année en recevant leurs taxes foncière et d’habitation, les Français hurlent face à ces augmentations qui plombent leurs finances. Ils hurlent contre les municipalités qui votent les taux. Certains maires de bonne foi, font tout pour ne pas augmenter les impôts et pourtant la somme à payer par les familles continue d’augmenter. En fait, ce sont les bases, calculées par les services fiscaux qui évoluent chaque année et font grimper la note pour les ménages.

La réalité est qu’en 2013 1,3 million de foyers ont fait une demande de recours gracieux face à ces charges qui augmentent.

Payer pour participer au redressement de la situation française, pourquoi pas. Mais on constate malheureusement que tous ces efforts sont vains, injustes et inefficaces car plus les impôts augmentent, plus le déficit dérape.

Oui, le déficit public augmente de 0,6 point par rapport aux prévisions soit la bagatelle de 12 milliards d’euros. Encore une promesse du « moi Président » qui ne sera pas tenue.

Le Gouvernement du « tonique » Manuel Valls dont on attendait prouesses et solutions se contentera de laisser filer le déficit public de plus de 80 milliards par an.

S’il y a bien une chose que le Président maîtrise désormais, c’est l’art de l’esquive et la projection d’écrans de fumée. En effet, toutes les prévisions de croissance initialement annoncées ont été revues à la baisse.

Quand Hollande affirmait le 14 juillet 2013 que « la reprise économique est là » : mensonge.

Quand Hollande affirmait le 14 juillet 2014 que « la reprise économique est là, mais elle est trop fragile » : mensonge encore.

Quand Hollande affirmait le 09 septembre 2014 qu’il avait « cassé la spirale de la dégradation » : mensonge encore et toujours.

La France s’enfonce dans la stagnation (au mieux) et le chômage de masse augmente . Sans une politique claire et incitative pour les entreprises avec des règles simples et stables, la croissance ne repartira pas. Le gouvernement doit mettre fin à sa politique anxiogène et confuse pour mener les réformes structurelles qui s’imposent.

Sur Facebook

commentaires

Les commentaires sont clos.