s'abonner: Articles | Commentaires

Le FN à Rosny-sous-Bois : un nouvel espoir… pour le PS

Commentaires fermés sur Le FN à Rosny-sous-Bois : un nouvel espoir… pour le PS

FN-PS

Depuis le 6 mai 2012, l’écosystème politique français a évolué de telle façon que des espèces politiques, quasiment disparues depuis 2007, refont une apparition. Ce n’est pas une coïncidence et cela profite surtout à la majorité gouvernementale en place. Une opportunité aussi pour le PS Rosnéen.

Pour mémoire, le Front National rosnéen n’avait pas été en mesure de constituer une liste pour les élections municipales de 2008 ; c’est pourquoi il n’a pas été représenté pendant ce mandat.

En effet, avant ces élections, le vote rosnéen aux précédents scrutins nationaux et locaux était surtout guidé par des ambitions nobles pour notre pays et notre ville. En d’autres termes : les gens avaient voté pour un projet, pour un idéal, pour un individu, pour une équipe et avaient habilement évité la duperie du fameux « votez contre ». Finalement, l’Uram était sortie vainqueur dès le premier tour.

Aujourd’hui, alors qu’il ne fait plus aucun doute que la gauche, nationale ou locale, comme celle du Conseil Général, est élue sur des promesses et gouverne avec des trahisons (allocations familiales, heures supplémentaires, retraites, fiscalité, cantines, crèches, etc.) ; il ne reste plus tant d’espoirs pour la gauche rosnéenne. Celle-ci n’ayant jamais eu d’autre projet que de faire battre l’Uram, c’est dire la profondeur d’esprit et le caractère visionnaire de ses dirigeants.

Tout ce ressentiment majoritairement fabriqué par la bêtise politique socialiste est un terreau propice aux réactions humaines les moins saines pour une démocratie : bouc-émissaires, groupuscules radicaux, repli communautaire, etc. Autant de réactions qui dopent le vote de l’extrême droite. Et c’est ainsi que depuis quelques mois, le FN local reprend des couleurs.

C’est là qu’un nouvel espoir émerge pour la section rosnéenne du Parti Socialiste. Ces derniers, à l’instar du Front National, ont toujours tenté de capitaliser sur quelques mécontentements pour exister. Ainsi, avoir une deuxième formation politique qui tient un discours identique est une belle occasion de drainer quelques voix via le vote caprice qu’ils aiment susciter et qui peut être caricaturé de cette façon : « Le lampadaire devant chez vous vous gêne ? C’est la faute de l’Uram ! Votez socialiste, cela résoudra votre problème ».

Mais les Rosnéens sont-ils prêts à avoir une majorité municipale socialiste avec tous les inconvénients que cela suppose pour la qualité de vie de notre ville, son dynamisme économique, son vivre ensemble juste à cause d’un ressentiment passager ?

La réponse est évidemment non. Mais pour le faire comprendre une nouvelle fois à cette opposition municipale il n’y a pas de meilleure solution pour Rosny-sous-Bois que le choix de l’Uram pour préserver la santé et l’avenir de notre ville.

Sur Facebook

commentaires

Les commentaires sont clos.