s'abonner: Articles | Commentaires

L’extrême Gauche, des enfants de cœur pour le Gouvernement

Commentaires fermés sur L’extrême Gauche, des enfants de cœur pour le Gouvernement

A contre Courant (ACC), Combattre Pour le Socialisme (CPS), Coordination des Groupes Anarchistes, ces noms vous disent surement rien mais pourtant ils font partie de notre paysage national avec la particularité d’appartenir aux groupuscules d’extrême gauche.

Ces derniers jours, suite à la regrettable disparition de Clément Méric, militant du Collectif Action Antifasciste, le Gouvernement a une nouvelle fois oublié un principe important de notre constitution à savoir la présomption d’innocence (déjà bafoué dans les affaires Guéant, Bettancourt, Woerth, et plus récemment dans l’affaire Tapie) en accusant les groupuscules d’extrême droite de cet « assassinat ».

Le Gouvernement par l’intermédiaire de nombreux ministres a demandé la dissolution des groupuscules d’extrême droite aux premiers heures de cet incident tragique qui n’avait pas encore révélé tout son mystère (d’ailleurs a ce jour aucun procès n’a eu lieu….).

Or, notre cher Gouvernement oublie qu’à sa gauche se situent des groupuscules pas très saints… Ces groupes prônent tout simplement l’anarchie (désigne la situation d’une société sans autorité) ou encore la haine du riche.

Cependant, 58% des Français jugent que les groupuscules d’extrême gauche sont aussi dangereux pour la démocratie que ceux de l’extrême droite.

N’oubliez surtout pas Mesdames, Messieurs du Gouvernement, les groupuscules d’extrême gauche ne sont pas des enfants de cœur et doivent être traités de la même façon que ceux d’extrême droite.

Sur Facebook

commentaires

Les commentaires sont clos.