s'abonner: Articles | Commentaires

Logement : PSCHITT, effet de manches

Commentaires fermés sur Logement : PSCHITT, effet de manches

Le logement, un rêve pour beaucoup… 4 murs pour se protéger. Une porte, une clé pour sa dignité. Ce ne sont pas des anonymes. Ce ne sont pas des statistiques. Ce sont des femmes, des hommes et des enfants qui ont un passé, un présent et nous l’espérons tous ensemble, un futur plus radieux.

Notre Ministre du Logement, Madame Cécile DUFLOT, en parle beaucoup. Mais toutes ces personnes en attente ne rentrent pas dans le même moule. Pour les sans-logis, il faut gérer leur accueil, leur fournir de la nourriture, des couvertures, des sanitaires. Cela nécessite du personnel et très souvent un accompagnement plus ou moins long avant d’aller vers un logement autonome. De nombreuses associations œuvrent depuis fort longtemps à soulager ces souffrances.

Madame DUFLOT le sait-elle ?

Madame DUFLOT s’en prend à l’église et demande à l’Archevêché de Paris de mettre à disposition ses biens pour accueillir les sans-logis.

Les diocèses se mobilisent régulièrement pour proposer des places via le dispositif « hiver solidaire ». Des églises ouvrent leurs portes pour des mises à l’abri en urgence. Il ne faut pas oublier l’immense travail du Secours Catholique toute l’année.

Provocation ou ignorance ?

Pschitt, effet de manches.

Madame DUFLOT demande la réquisition des logements vides. Procédure symbolique très forte avec une mise en place fin octobre 2012. Ne peuvent être réquisitionnés que des bâtiments appartenant à des personnes morales (banques, assurances, mutuelles. En 2001, Madame LIENEMANN, Secrétaire d’Etat au Logement (sous le gouvernement Jospin) disait sur le même projet : « sur 4 000 logements repérés, 1 200 visités, 147 réquisitionnés » – « la réquisition n’est pas une solution miracle, les résultats sont aléatoires ». Madame DUFLOT en appelle alors à dénoncer les logements vacants ! Une délégation de DAL (Droit Au Logement) propose d’offrir à la Ministre « un pied de biche doré » pour « accélérer la réquisition ».Madame DUFLOT plaide alors la patience.

Pschitt, effet de manches.

Madame DUFLOT propose la cession de terrains de l’Etat avec une décote, voire la gratuité.

Une liste est publiée le 6 septembre 2012, retirée le 7 car dans cette liste figuraient de nombreux terrains non disponibles car déjà vendus ou affectés à d’autres usages. La liste doit être remise à jour. Pschitt, effet de manches. Sans oublier les 27 534 ménages en Ile-de-France, prioritaires depuis plus de 6 mois au titre du DALO (Droit Au Logement Opposable) qui attendent toujours un logement.

Nous, à Rosny-sous-Bois, qui sommes confrontés au quotidien à des demandes pressantes, nous savons qu’il faut avancer à pas comptés pour ne pas susciter de vains espoirs car les espoirs déçus sont douloureux à porter. Pas de pschitt, pas d’effet de manches mais face à une dure réalité, une écoute sans faille toujours renouvelée.

Sur Facebook

commentaires

Les commentaires sont clos.