s'abonner: Articles | Commentaires

Valérie et Ségolène : Les femmes du président stars de la rentrée littéraire

Commentaires fermés sur Valérie et Ségolène : Les femmes du président stars de la rentrée littéraire

Valérie et Ségolène : Les femmes du président stars de la rentrée littéraire 1

Un ouvrage a particulièrement retenu notre attention, celui de Laurent Greilsamer dont le titre est « La Favorite 2 ». Un confrère de l’auteur le résume ainsi « Portrait au vitriol d’une « hyper-première dame » » 3. Depuis le 6 mai, l’auteur suit son héroïne pas à pas, « une des conclusions de l’ouvrage, terminé en juillet : « Cent jours ont passé, et l’évidence d’un gâchis domine. Le beau concept d’une présidence “normale” s’est déjà oxydé. À quoi sert-il que le président et son premier ministre prennent le train si tu disposes d’un cabinet pléthorique à l’Élysée? » 4 » interpelle le lecteur !

En effet, il y a un an5 suite à une polémique concernant le mode de déplacement de Nicolas Sarkozy, Guillaume Pepy, président de la SNCF déclarât : « La SNCF « ne souhaite pas vraiment » transporter le président de la République, Nicolas Sarkozy, car une réglementation vieille de 60 ans impose dans ce cas… de faire garder tous les ponts du réseau ferroviaire, […] » précisant que la règlementation en cause datait de soixante ans. Pourquoi un tel revirement, est-ce pour accréditer l’attitude du président « normal » ?

Deux questions se posent :

  • Quel est le coût d’un déplacement présidentiel en train par rapport à un déplacement en avion ? Il ne faut pas oublier qu’il y a toujours un avion qui suit à vide.
  • Qui paye pour l’héroïne de « La Favorite » ?

L’auteur parle du « cabinet pléthorique » dont son héroïne dispose à l’Élysée, en effet, il y a un directeur avec quatre à six collaborateurs. Le directeur dudit cabinet, Patrice Biancone, « est un ami de longue date de Valérie Trierweiler et le couple présidentiel a passé une partie de ses vacances de l’été 2011 à Hossegor (Landes) où il possède une maison6 ». En même temps, le Premier ministre supprime l’avion du Ministre des Transports dont le coût était dénoncé par la Cour des comptes7. Où est l’économie ? Il faut payer les salaires du personnel dudit cabinet !

Sur quel budget émarge le cabinet de l’héroïne de « La Favorite » ?

Notre héroïne, « a fait des repérages pour ses vacances avec François Hollande en visitant le fort de Brégançon, endroit auparavant prisé des Chirac8 ». Elle était accompagnée de son officier de sécurité ! Elle a fait venir d’Espagne quatorze chaises et coussins, le prix d’un ensemble est de 900 €, soit une dépense totale de 12 600 €, soit l’équivalent de 8,84 smic brut. Pourquoi une telle dépense ? A quel titre « La Favorite » se permet-elle de dépenser l’argent de l’État ? N’oublions pas que l’État c’est nous et c’est le contribuable qui paye.

Nous sommes perplexes, ladite « Favorite » ou « First Girl Friend » n’a aucune existence officielle, c’est le fait du prince.

Nous constatons que les « François républicains » sont onéreux pour les finances, le président « normal » au lieu de prendre modèle sur son mentor dont nous avons eu la charge de la deuxième famille, serait plus inspiré de demander la note, ainsi que le faisait le Général de Gaulle quand il recevait ses petits-enfants à l’Élysée.

Nous espérons que René Dosière spécialiste des dépenses de l’Élysée pourra continuer son travail d’investigation et nous dire combien coûte au contribuable ladite « Favorite » ainsi que les économies populistes d’un président « normal ».

1. Planet.fr, 29/08/2012
2. La Favorite, Laurent Greilsamer, Fayard, 112 p., 8 €.
3. Didier Pourquery, Le Monde 27/08/2012.
4. Voir note n°1
5. L’Expansion.com, publié le 05/07/2011 : « Pepy ne veut pas de Sarkozy à bord de ses trains ».
6. Le Monde, 20/05/2012, « Patrice Biancone, nouveau directeur de cabinet de Valérie Trierweiler à l’Elysée »
7. Planet.fr, 26/07/2012, « Cet avion du ministre des Transports qui coûte trop cher aux contribuables… Selon la Cour des comptes, en 2009, cet avion a coûté pas moins de 1,8 millions d’euros à la France, et 5 833 euros par heure de vol… »
8. L’Internaute, 24/02/2012

Sur Facebook

commentaires

Les commentaires sont clos.