s'abonner: Articles | Commentaires

Quand la réalité dépasse la fiction

Commentaires fermés sur Quand la réalité dépasse la fiction

Rappelez vous : lors du dernier numéro de Rosny Echo du cauchemar de votre serviteur. Grâce à des magouilles aussi grosses que les fausses promesses de Hollande, la Ville était tombée aux mains de l’actuelle opposition municipale avec toutes les conséquences désastreuses pour notre Cité.

Heureusement pour tous les Rosnéens, je le répète, ce c’était qu’un horrible cauchemar.

Or, il s’avère qu’il n’y a pas besoin de faire ce type de mauvais rêves pour se rendre compte une fois de plus de l’incroyable mauvaise foi de ces individus et du peu de respect qu’ils ont envers les Rosnéens .

Premier exemple, celui que j’appelle l’opportuniste ou ‘grand-tout-mou’ a encore (stupidement) frappé.

Alors que les centaines de parents et d’enfants qui ont profité de Rosny plage remercient et félicitent Monsieur le Maire et ses équipes de vive voix ou par médias interposés (RTL, LCI, le Monde, etc.) pour cette initiative, ‘grand-tout-mou’, lui, ose fustiger et critiquer cette manifestation.

Et comme il ne prend pas le temps de réfléchir, il reprend le seul article défavorable à cette organisation, article écrit par un soit-disant ancien magistrat qui n’est sûrement jamais passé de l’autre coté du périphérique au volant de son 4×4 et doit habiter comme la plupart des bobos socialistes ou apparentés (car grand-tout-mou est un socialiste déguisé pour ceux qui ne connaîtraient pas l’historique de ses retournements de vestes) dans un quartier chic de Paris.

Pour moi, tenir de tels propos est insultant envers toutes les personnes qui ont pris un réel plaisir à venir à Rosny plage.

C’est également insultant pour les collaborateurs de l’école municipale des sports qui ont œuvré pendant trois semaines pour le bonheur des petits Rosnéens.

Voir l'article sur uram.fr à ce sujet

Le deuxième exemple concerne celui que j’appelle Getwhoaroz (et que d’autres surnomme Pinocchio) qui a de nouveau fait très fort dans la série « je prends les Rosnéens pour des abrutis« .

Ce dernier s’est fait l’écho jusque dans le journal ‘Le Parisien’ d’un fait délictueux qui s’est produit au stade Girodit, à savoir le vol des câbles électriques.
Ce sinistre personnage a accusé les élus et les agents municipaux d’incompétence pour s’être faits dérober ces maudits câbles et a remis en cause les travaux réalisés pour la sécurisation de ce même stade.

Sécurisation qui a permis, excepté ce vol organisé par des professionnels, de ne plus constater de méfait sur cette enceinte alors que cette dernière était de façon régulière le fait de dégradations et de vols envers les associations résidentes.

Or, ce que Getwhoaroz a volontairement omis de dire, c’est que de par son métier il est responsable des équipements sportifs de la Ville qui l’emploie (la pauvre).

Et bien qu’est il arrivé quelques semaines plus tôt que Rosny sur un stade dont il a la ‘responsabilité’ ?

Et bien oui, vous avez deviné (Bravo ! mais c’était facile).

Comme dans plus de 30 % des villes de Seine-Saint-Denis, des câbles électriques ont été volés par certainement la même bande organisée que celle qui a frappé sur Rosny.

Incroyable le culot de cet individu, qui lui aussi, insulte les Rosnéens par la façon dont il a de se moquer d’eux.

Chers lecteurs, vous pouvez constater jour après jour que les deux personnages ci-dessus sont toujours dans la (très mauvaise) critique.

Sans jamais faire de propositions dignes de ce nom et en essayant par leurs mensonges et leurs subterfuges de vous tromper.

Mais peine perdue, je sais qu’ il n’y arriveront jamais car vous êtes Rosnéens.

Sur Facebook

commentaires

Les commentaires sont clos.