s'abonner: Articles | Commentaires

Rosny Echos en campagne

Commentaires fermés sur Rosny Echos en campagne

En ce début d’année, permettez-moi de vous présenter au nom de notre journal mais aussi en mon nom personnel, tous nos meilleurs vœux pour 2012.

Rosny-Echos accompagne les évènements locaux et nationaux et en cette année 2012, nous serons présents pour faire gagner la majorité présidentielle actuelle.

C’est un choix de société qui va s’offrir à chacun de nous, choix entre « réinventer le rêve » de François Hollande et celui d’une réalité économique et sociale qui, plutôt que de laisser la place à des rêves fumeux et intenables, fait le choix d’un projet réaliste !

Car il nous faudra aussi faire un choix entre un candidat socialiste qui a l’art de l’esquive et qui est prêt à se renier et à dire que ce n’est pas lui qui l’a dit mais l’autre pour éviter d’avoir un avis ferme et certain, car il n’en a pas !

Et pour cause, il nage entre les courants du PS, les appels du pieds aux Verts et les offres de collaboration avec la gauche pure et dure et le centre droit…on appelle ça « naviguer à vue ». François Hollande veut tout et son contraire car celui qui n’a jamais été ministre et n’est que le président du Conseil Général le plus endetté de France voudrait nous convaincre de son expérience et de sa compétence exceptionnelle !

Hélas, diriger la France requiert du sérieux et non de la gestion à la petite semaine.

Un projet François Hollande ? Quel projet ? Celui de sa campagne des primaires ? Mais il abandonne les unes après les autres les folles promesses sur lesquelles il s’est fait élire et il se dégage , pour ne pas dire qu’il fuit, comme la peste tout engagement qui pourrait le mettre en situation de contradiction avec ses alliés et lui-même !

Car celui qui veut se donner l’image d’un homme rassurant, surtout pas gauchiste, a montré qu’il est prêt à engager la France dans un processus à « gauche toute » , celui de la France de Mitterrand qui avait remis au goût du jour les nationalisations, celui de la France de la retraite à 60 ans alors que tous les pays européens ( même ceux dirigés à l’époque par un gouvernement socialiste) ont rallongé l’âge de la retraite, celui de la France des 35 heures qui n’a pas fait ses preuves.

Alors face à cela, Rosny-Echos défendra le candidat de la raison, du véritable projet, des intérêts de la France et des Français.

Localement, notre journal se fera aussi l’écho de l’action de la municipalité approuvée largement par la grande majorité des personnes sondées. C’est une grande satisfaction que de constater que la ligne choisie est la bonne et convient à l’ensemble des concitoyens de Rosny-sous-Bois.

Bonne et heureuse année à chacun d’entre vous !

Sur Facebook

commentaires

Les commentaires sont clos.