s'abonner: Articles | Commentaires

Mieux Vivre Ensemble à Rosny

Commentaires fermés sur Mieux Vivre Ensemble à Rosny

Cela implique une connaissance des réalités européennes, nationales et locales, le tout étant naturellement lié. Notre rôle et notre devoir est de privilégier dans un contexte national l’identité rosnéenne.

Voyons d’abord le bilan budgétaire et financier.

Depuis bientôt 9 ans, les impôts locaux n’ont pas augmenté, nous n’avons pas augmenté les taux.

D’ailleurs, l’opposition socialiste paraît démunie ne pouvant comparer avec le Conseil Général socialiste (+ 30% d’impôts sur le 93) et à plus forte raison avec le Conseil Général de la Corrèze dont monsieur Hollande est le président et qui paraît-il présente une dette record, incapable de ratifier un accord marchand de tapis avec les verts mais qui, inconscient, veut renégocier avec Angela Merkel qui n’en fera qu’une bouchée.

Mais revenons à Rosny-sous-Bois, laissons Hollande sur ses lacs de Corrèze, capitaine de pédalo, super responsable des vents dominants.

Pour être efficace, il faut une équipe unie ayant un idéal commun et possédant à sa tête un chef compétent sachant créer l’enthousiasme et faire converger toutes les sensibilités vers cet idéal.

Nous l’avons désigné, il s’agit de notre Maire Claude Capillon.

Mieux Vivre Ensemble à Rosny : faisons un constat et tirons les conséquences.

Le constat est accablant.

La France est au pied du mur. Nous avons vécu depuis 30 ans grâce à la dette afin de relancer la consommation en oubliant les réalités humaines, économiques et financières. Il faut un retour au réalisme, nous avons mis selon l’expression la charrue avant les bœufs pendant que l’Allemagne se restructurait intelligemment dans la concertation. Nous avions, nous Français, les 35 heures, la retraite à 60 ans, nous étions un modèle que le monde entier enviait, admirait mais que personne n’a imité… nos syndicats, 8% des salariés, 4 à 5 milliards de coût par an, tout cela pour satisfaire l’ego des dirigeants et maintenir les niches économiques encartées (cf. CGT à Marseille)… cela rapporte d’être contre ce qui est pour et pour ce qui est contre ! Quel gâchis !

Ne parlons pas des rémunérations de nos footballeurs, de certains dirigeants d’entreprise, de cumulards politiques de tous bords, le tout avec la bienveillante bénédiction des médias qui occultent parfois la triste réalité pathologique de candidats à la Présidentielle !

Les conséquences pour Rosny

Étant entrés en récession avec la diminution du PIB et donc une augmentation prévisible du chômage, nous savons que les dépenses sociales vont augmenter et si nous voulons maintenir une solidarité, il est impératif de diminuer nos dépenses sans augmenter le poids de l’impôt local afin d’essayer de sauvegarder le pouvoir d’achat.

Ainsi nous pensons œuvrer avec conviction, vérité et réalisme afin de présenter aux Rosnéens une équipe soudée, un programme cohérent, éco-responsable.

Il n’y a pas de politique efficace en dehors des réalités.

Sur Facebook

commentaires

Les commentaires sont clos.