s'abonner: Articles | Commentaires

Vote des étrangers : la Gauche passe à l’offensive au Sénat

1 commentaire

A quelques mois des élections présidentielle et législatives du printemps 2012, le PS entend utiliser la tribune du Sénat pour préfigurer certaines des propositions qu’il mettrait en œuvre s’il arrivait au pouvoir, et notamment le droit de vote des étrangers aux élections locales.

Le Parti socialiste a en effet décidé d’inscrire à l’ordre du jour de la séance d’initiative parlementaire qui lui est réservée, le 8 décembre, la proposition de loi constitutionnelle qui avait été adoptée par l’Assemblée nationale, le 3 mai 2000, sous le gouvernement de Lionel Jospin … et que la majorité sénatoriale précédente avait toujours refusé d’examiner, et pour cause !

Mais que dit précisément ce texte (consultable sur le site du Sénat à la page suivante : http://www.senat.fr/dossier-legislatif/ppl99-329.html) ?

Article 1er

Après l’article 72 de la Constitution, il est inséré un article 72-1 ainsi rédigé :

« Art. 72-1. – Le droit de vote et d’éligibilité aux élections municipales peut être accordé aux étrangers non ressortissants de l’Union européenne résidant en France. Ils ne peuvent exercer les fonctions de maire ou d’adjoint, ni participer à la désignation des électeurs sénatoriaux et à l’élection des sénateurs. Une loi organique détermine les conditions d’application du présent article. »

Ce texte permet donc à des personnes n’ayant pas la nationalité française de devenir des élus de la République ! Il faut en mesurer la gravité et l’atteinte profonde portée à nos principes républicains.

Le pire est que ce texte manifeste en même temps un profond manque de respect pour les personnes n’ayant pas la nationalité française. En effet, ils ne pourront ni exercer des fonctions de maire ni celles d’adjoint… Il y aurait donc les « élus de première classe », Français et ressortissants de l’UE, et les « élus de second classe », les étrangers… Quel mépris de la Gauche pour les étrangers !

Quant à l’argument « ils paient des impôts, donc ils ont le droit de voter », il n’a même pas lieu d’être, car le suffrage censitaire a été aboli en France depuis bien longtemps. Cela signifierait que des personnes qui ne paient pas d’impôts, quelqu’en soit la raison, ne devraient pas voter ? Pitoyable argument de la Gauche qui ne manquera pas de choquer ceux pour qui l’égalité républicaine a un sens.

A Rosny-sous-Bois, la majorité URAM, très attachée aux principes républicains les plus élémentaires, s’oppose fermement à ce projet. Cela ne l’empêche pas de travailler au quotidien pour le « mieux vivre ensemble », qui ne consiste pas abolir les différences, mais à les assumer. Nous pensons que toute personne peut prétendre à devenir un jour un élu de la République, à condition d’avoir fait acte d’adhésion à cette République. Or, cela passe nécessairement par l’obtention de la Nationalité française et non par le paiement d’un impôt. La Municipalité URAM organise d’ailleurs régulièrement l’accueil des personnes ayant obtenu la nationalité française.

Si nous ne voulons pas que la République soit bradée, qu’elle perde son sens profond et sa raison d’être, alors il faudra, lors des futures échéances électorales se mobiliser pour dire NON à cette Gauche, qui, sous ses airs généreux et accueillants, est dangereuse.

Sur Facebook

commentaires

  1. la gauche n’en a rien à faire des français et de leurs problèmes
    « les étrangers passent avant  » elle veut instaurer une gauche islamique à terme en se constituant un réservoir de voix qu’elle perd dans le peuple français (voix qu’elle a jeté dans les bras du FN .
    Avec des conseillers municipaux étrangers elle se donne une majorité à vie au sénat.
    Les décisions municipales seront plus faciles pour: le halal à la cantine pour tous,les horaires de piscines réservées aux femmes musulmanes,l’implantation des mosquées et la fourniture de terrains gratuits ,médecine et éducation séparées etc continuez ????? et quant à dire que 8 français sur 10 sont favorables à ce vote ayez le courage de faire un référendum ON VERRA BIEN !!!!