s'abonner: Articles | Commentaires

Des économies… mais pas sur la sécurité des Rosnéens

Commentaires fermés sur Des économies… mais pas sur la sécurité des Rosnéens

Faire des économies dans les dépenses publiques, c’est aussi l’occasion pour les élus locaux de faire des choix.

Or, à Rosny, Claude Capillon et sa majorité URAM ont décidé de faire des économies sans brader la sécurité des Rosnéens. En effet, la tranquillité publique est une compétence indispensable des Maires, sur lesquels l’Etat se décharge de plus en plus, notamment dans le cadre de la coordination des dispositifs de prévention de la délinquance.

Ainsi, à Rosny-sous-Bois, les effectifs de la police municipale continueront à croître et la vidéo-protection continuera son développement durant ce mandat, tandis que les effectifs de la police nationale baissent de façon inquiétante. A l’heure où la gauche désarme ses policiers municipaux et les remplace par des médiateurs, l’URAM n’a pas peur de dire que la sécurité et la tranquillité des Rosnéens est l’une de ses priorités absolues.

Pour l’URAM, faire des économies, ce n’est donc pas saupoudrer l’ensemble des services rendus à la population d’économies de bouts de chandelle, comme le fait notamment le Conseil général de la Seine-Saint-Denis qui croule sous les dettes et rogne dans la panique sur toutes les dépenses possibles.

Pour l’URAM, faire des économies, cela signifie faire preuve de courage politique pour se recentrer sur ses missions prioritaires en faisant des choix parfois difficiles et peu populaires.

Sur Facebook

commentaires

Les commentaires sont clos.