s'abonner: Articles | Commentaires

Et eux, qu’ont-ils fait pour la France ?

Commentaires fermés sur Et eux, qu’ont-ils fait pour la France ?

A quelques jours du premier tour des élections Présidentielles,  la bonne question à se poser est : qu’ont  fait, pour la France, les candidats depuis 5 ans ?

Eva Joly n’a pas appris le français mais a négocié un futur poste ministériel avec François Hollande en cas de victoire de celui-ci, celui de la justice semble-t-il , par conviction écologique ? En vérité quel mépris pour ses électeurs,  si cela est vrai.

Mélenchon, en bon et vrai politicien a continué à mener sa carrière de député européen, d’ancien Ministre, d’ancien Sénateur et d’écrivain sans trop se soucier du petit peuple.

Nathalie Arthaud, on en frémit, donnerait des cours d’économie. Quand on prend connaissance de son programme économique,  on ne peut que se dire que l’éducation nationale part à vau l’eau.

Manifestement elle a donné des cours à François Hollande, Président du Conseil Général de Corrèze, département le plus endetté de France, qui pourtant prétend redresser les finances de la France.

Dépenser plus pour  s’endetter plus, avec Hollande,  vous y seriez déjà,  lui qui est inapte à prendre la moindre décision, un mou dans un corps mou, futur otage de l’extrême gauche, en cas de victoire.

François Bayrou, est égal à lui-même, égocentrique, nombriliste et has been, il voudrait représenter le Centre mais ne représente que sa personne,  c’est à dire peu de chose et depuis 5 ans n’a pas apporté grand-chose à la vie politique française.

Marine Le Pen, dit des choses que pensent beaucoup de Français, y compris de gauche, mais ne propose pas de solution, c’est tellement confortable l’opposition.

Dupont de Saint Aignan,  Poutou et Cheminade, n’amusent qu’eux-mêmes, l’un est sur Mars, l’autre à la Bastille et le dernier à Versailles, la noblesse, le peuple et le bourgeois  extra- terrestre  réunis dans une cuisine  inconsommable.

Le seul qui, depuis 5 ans, s’est battu pour la France, c’est Nicolas Sarkozy, on peut ne pas aimer l’homme, être critique à son égard mais force est de constater que dans cette campagne, plus que médiocre à gauche, qui ne fait qu’attaquer le Président sortant, faute d’avoir un vrai projet pour la France, il est le seul à avoir subi quatre crises consécutives, à avoir fait front sans jamais baisser les bras, le seul à avoir engagé des réformes nécessaires pour notre pays et porté notre destin collectif.

Quand on est malade, on ne se préoccupe pas de savoir pour qui vote le médecin qui nous soigne, la bonne question est « est-il compétent ? ». Car dans un cas extrême on ne peut confier sa vie à un charlatan qui plus sûrement que la maladie nous conduira à notre perte.

Les 22 avril et le 6 mai, ne serait-ce que par pragmatisme, le seul choix raisonnable, c’est Nicolas Sarkozy.

Serge Denneulin

Sur Facebook

commentaires

Les commentaires sont clos.