s'abonner: Articles | Commentaires

Voeux 2012 : le discours de Claude Capillon

Commentaires fermés sur Voeux 2012 : le discours de Claude Capillon

Après de nombreuses demandes, voici le discours prononcé par Claude Capillon, en tant que Maire de Rosny-sous-Bois, lors des vœux à la population présentés le mercredi 11 janvier 2012 en salle des fêtes de la Mairie de Rosny-sous-Bois.

Ce discours est celui du Maire, mais il met en avant tout le travail de la majorité URAM pour la ville de Rosny-sous-Bois ; c’est pourquoi il a toute sa place ici afin que chacun puisse prendre connaissance des engagements pris par l’URAM et se rendre compte des résultats issus de la bonne gestion de la ville.

Seul le prononcé fait foi.

Monsieur le sous-préfet,
Messieurs les parlementaires,
Mesdames et Messieurs les conseillers régionaux,
Mesdames et Messieurs les conseillers généraux,
Monsieur le Maire d’Ubach-Palenberg, cher Wolfgang
Messieurs les Maires,
Mesdames et Messieurs,
Chers Rosnéens,

Je suis très heureux de vous accueillir ce soir à l’occasion de la cérémonie des vœux de Rosny-sous-Bois dans cette salle chargée d’histoire. J’espère que les fêtes de fin d’année se sont agréablement passées.

Je souhaite tout d’abord vous adresser mes vœux les plus sincères afin que cette nouvelle année apporte à tous joie, santé et réussite.

J’en profite pour remercier les services de la ville qui ont participé à l’organisation de cette soirée.

Cette période est l’occasion de dresser un bref bilan de nos actions et de prendre de bonnes résolutions pour l’année à venir.

Pour ce qui concerne le bilan, vous avez très certainement reçu celui de l’équipe municipale. Plus qu’une rétrospective de 2011, c’est un retour sur l’action que nous avons mené depuis 2008 mais aussi des perspectives que nous ouvrons pour la fin de ce mandat.

J’ai d’ailleurs une pensée pour mon prédécesseur et ami, Claude Pernès, qui a conduit notre équipe jusqu’en 2010.

L’année dernière, en prenant mes fonctions, je m’étais engagé à m’inscrire pleinement dans le projet de mandature tout en restant moi-même : un élu proche des habitants.

D’après ce que vous me dites régulièrement, je crois être resté fidèle à cette promesse et continuerai à l’être.

A chacun ses souhaits, à nous tous des projets mais pour Rosny, un seul vœu à formuler :

Celui de vivre encore mieux ensemble.

Vous n’êtes pas sans savoir, chers amis, que la France est en crise , que l’Europe et la zone euro sont en crise, que le monde plus généralement est en crise…

Ce sont des enjeux qui nous dépassent largement et sur lesquels nous n’avons que peu d’influence. Néanmoins, je tiens à vous rappeler deux rendez-vous incontournables :

  • l’élection présidentielle
  • et les élections législatives.

Alors, si vous voulez vous exprimer,  venez voter!

Si je ne peux pas grand-chose pour résoudre la crise, j’ai acquis la conviction qu’en tant que Maire, j’ai la possibilité et le devoir d’en atténuer les effets pour les Rosnéens…
Pour ma part, je refuse de baisser les bras et de laisser libre-cours à la fatalité.

Je souhaite que les dispositifs comme ceux que nous avons mis en place à Rosny-sous-Bois, l’écoute tout autant que la prévention, le suivi tout autant que l’aide, profitent au plus grand nombre, et que personne ne soit laissé sur la route, jeunes ou moins jeunes, défavorisés ou pas, au risque de toujours avantager l’un plutôt que l’autre, ce qui n’est jamais bon dans une démocratie. C’est dans ce but, que j’ai augmenté de manière significative le budget du CCAS.

C’est aussi pourquoi, j’ai choisi de continuer de geler la part municipale des impôts, afin de préserver notre avenir, c’est à dire de ne pas trop endetter la ville, comme cela peut-être le cas du département par exemple dont la dette contient 97 % d’emprunts toxiques dont personne ne sait comment ils évolueront. Bref, je m’engage à maîtriser les dépenses communales.

Avec des finances saines et maîtrisées, il est toujours plus aisé de se projeter vers l’avenir. Et pour moi, l’avenir de Rosny-sous-Bois passe d’abord par le développement urbain et environnemental. Ma position est claire, cette année marquera le début de la révision du Plan Local d’Urbanisme qui, agrémenté du cahier des prescriptions architecturales, environnementales et paysagères voté en 2011, constituent les outils qui nous servent à préserver le Rosny d’hier que nous aimons tant, tout en continuant à embellir et améliorer la ville pour préparer l’avenir comme le démontre notre projet de rénovation du quartier Casanova .

En outre, j’ai souhaité vous offrir un outil d’information performant et accessible avec la création de la maison des projets dans laquelle vous pourrez prendre connaissance des politiques misent en œuvre à Rosny-sous-Bois.

En clair, et je m’adresse aux promoteurs, je ne braderai Rosny à aucun prix et pour travailler sur la commune, il faudra respecter les règles.

Préparer l’avenir passe par un développement harmonieux en matière de transports avec notamment le prolongement de la ligne 11 du métro. L’année dernière, je vous annonçais que la ligne serait prolongée mais peut-être avec un phasage et nous ignorions le nombre de stations sur la ville.

Suite à la mobilisation de vos élus municipaux et de celle des maires des communes concernées par le projet, je suis en mesure de vous informer que l’extension se fera en une fois et que nous n’aurons pas une gare, ni deux mais bien trois. C’est une vraie victoire pour les Rosnéens et je peux vous assurer que nous l’avons arrachée de haute lutte.

Toujours en matière de transports, vous devriez voir fleurir cette année des stations Autolib’ à Rosny-sous-Bois. En effet, s’il est illusoire de penser que les franciliens, en l’état actuel des choses, pourraient renoncer à la voiture, je crois qu’Autolib’ en fera réfléchir plus d’un quant au bénéfice de posséder un second, voire un troisième véhicule.

Notre commune bénéficiera ainsi d’un vrai coup de pouce dans le développement de ses activités économiques notamment.
En attendant, la municipalité continuera plus que jamais ses actions en faveur de l’emploi des Rosnéens, des plus jeunes aux seniors. J’ai aussi demandé qu’on s’attache à dynamiser le commerce de proximité qui constitue l’âme et l’identité de notre commune. C’est un facteur important de cohésion sociale puisque les habitants d’une ville comme la nôtre se rencontrent et se parlent en allant faire leurs courses.
J’ai d’ailleurs le plaisir de vous annoncer l’arrivée imminente d’une épicerie fine en centre ville.

Ce sont des enjeux importants à l’échelle d’une ville. Ils contribuent à améliorer le cadre de vie. Pour moi, cela passe aussi par une protection accrue des habitants. Je ne veux pas que la psychose de l’agression gagne Rosny-sous-Bois. Les forces de l’ordre sont là pour veiller à la tranquillité publique auquel les Rosnéens ont droit. A ce titre, je me félicite du partenariat fort qui existe entre le commissariat et la commune. Malgré les difficultés du quotidien, les forces de l’ordre (policiers, pompiers et services d’urgence) s’activent chaque jour pour garantir notre sécurité. […]

Nous avons fini le déploiement des 55 caméras du réseau de vidéo-protection qui permet déjà d’augmenter le nombre de résolutions des affaires. Soyez assurés que cette perspective refroidira les ardeurs des plus motivés. Toutefois, elles n’empêcheront pas l’acte criminel de se produire mais elles permettront que le crime ne reste pas impuni et faciliteront largement le travail des policiers. La police nationale et municipale collaborent étroitement afin d’assurer la meilleure protection possible des personnes et des biens faisant de votre sécurité une priorité. J’ai pris la décision de renforcer la sécurité de proximité en installant prochainement un poste de police municipale en centre-ville mais j’irai encore plus loin dans ce domaine.

Faire diminuer la délinquance d’un territoire, cela passe né-ce-ssaire-ment par la mise en place d’un arsenal répressif complet mais pas seulement. Je suis convaincu que l’éducation des enfants joue un grand rôle dans leur choix de vie. C’est pourquoi, j’ai souhaité maintenir une politique éducative ambitieuse en 2012 et ce, jusqu’à la fin de mon mandat. J’en prend l’engagement.
Je compte poursuivre les investissements en ce sens avec la construction d’écoles et de crèches. D’ailleurs, je suis heureux d’annoncer aux jeunes parents que le prochain établissement ouvrira en mars aux Portes de Rosny avec une cinquantaine de berceaux.

Si je tiens à mettre l’accent sur la jeunesse et l’éducation, je n’oublie pas nos aînés. Je souhaite continuer à développer nos actions et services pour leur rendre la vie plus facile. C’est pourquoi, nous poursuivrons nos actions de maintien à domicile. Néanmoins, il est des circonstances où les personnes ne peuvent plus vivre chez elles et doivent bénéficier d’un suivi médical. Dans ces cas là, la famille sera soulagée d’avoir un établissement spécialisé comme l’EHPAD qui ouvre ses portes en ce début d’année.

Dans le domaine sportif, nous avons le privilège d’être l’une des villes les mieux équipée du département et nous poursuivons notre effort d’endurance en vous proposant un nouveau terrain synthétique au stade Pierre Letessier . Il verra également sa sécurité renforcée tout comme celle du stade Girodit l’année dernière.

Enfin, chers Rosnéens, la nouvelle année offre la possibilité à chacun de prendre de bonnes résolutions. Pour ma part, je m’engage à rester un mair à l’écoute de ses habitants. En une vingtaine d’année, j’ai vu la société évoluer, on réclame toujours plus de droits en se souciant toujours moins des devoirs. Vous le savez pourtant bien. Pour une société harmonieuse, il faut que chacun prenne ses responsabilités afin d’aboutir à un bon équilibre. On a tous tendance à reprocher ce qui ne va pas aux autres alors que parfois, il suffit simplement de se remettre en question dans ses habitudes. Ainsi, je formule le vœu que nos concitoyens soient un peu moins consommateurs et un peu plus acteurs de leur présent, à l’image des bénévoles du monde associatif qui font, au jour le jour, un travail formidable.

Pour vivre encore mieux ensemble, nous devons tous y mettre du notre !

Voilà, chers Rosnéens, ce qui nous attend en 2012. Je maintiendrai le cap avec pugnacité bravant avec l’ensemble du conseil municipal les obstacles qui pourraient se dresser en travers de notre chemin.
C’est dans cet état d’esprit que je vous adresse mes vœux les plus sincères de santé et de bonheur.

Bonne année 2012 !

Sur Facebook

commentaires

Les commentaires sont clos.